École élémentaire du 10 rue des Bauches - Paris 16 - Année 2017/18

2005/06 CPb

Atelier des odeurs

La maman de Nikola est aromacologue. Ce matin, elle est venue nous expliquer comment fonctionne notre sens olfactif... et nous faire partager sa passion des odeurs...



Atelier des odeurs
L'odorat est un sens dont nous n'utilisons pas toute les capacités... Nous avons, tout en haut du nez, environ 50 millions de petits capteurs qui captent les odeurs quand nous respirons. Nous sommes capables de reconnaître et d'identifier environ 50 à 100 odeurs. Quelqu'un qui a "éduqué" son nez est capable d'en identifier plus de deux mille !
C'est un sens qu'on ne peut pas arrêter, de l'instant de notre naissance à notre dernier soupir, nous sommes obligés de respirer et donc de sentir des odeurs.

Atelier des odeurs
Beaucoup de flacons, un "orgue à parfums" et des odeurs qui nous transportent ....

Chaque odeur que l'on reconnaît nous renvoie à un moment que l'on aime ou que l'on n'aime pas.

On peut essayer d'associer chaque odeur à une sensation pour la définir : une couleur, une saison, un lieu, un souvenir, un paysage, à une émotion.

Atelier des odeurs
La maman de Nikola nous conseille de fermer les yeux pour nous concentrer sur l'odeur et non seulement d'essayer de l'identifier mais de réfléchir à une couleur, un lieu, un moment que cette odeur révèlerait en nous.

Nous commençons les "travaux pratiques " :

- de la lavande : facilement identifiée, du bleu ou du violet, des vacances au bord de la mer, de la chaleur, l'été, un sentiment de fraicheur, une musique...

- du bois de cèdre : personne n'a trouvé ( même pas la maîtresse )

- de la menthe : tout le monde l'a reconnu : du vert , de la fraicheur ... on a fait une comparaison avec un arôme chimique ( celui des chewings - gum ...)

- de la vanille : tout le monde a pensé à la barbe à papa... C'est une des premières odeur qui envahit notre nez à la naissance : il y en a dans le lait maternel et on en rajoute dans les laits maternisés ! C'est du coup, une odeur très sécurisante pour la plupart des gens.

- de l'orange

- de la verveine citronnée : plus facile d'identifier le citron que la verveine !

Atelier des odeurs
Certaines odeurs nous ont plu ... d'autres moins.

Nous avons compris qu'il n'était pas toujours facile de les identifier et encore plus difficile de les décrire !


Atelier des odeurs
En tout cas c'était PASSIONNANT !

MERCI BEAUCOUP À LA MAMAN DE NIKOLA .....

... Il ne nous reste plus qu' à nous entraîner .

Samedi 10 Juin 2006
Mme Depelley

Lu 1623 fois
2005/06 CPb


1.Posté par Claude Mantoux le 13/06/2006 05:19
Merci beaucoup à la maman de Nikola d'avoir consacré son temps et fait partager sa passion aux enfants.J'ai lu avec intérêt la feuille distribuée à l'intention des parents. Une chose m'a troublé : seules les odeurs ne feraient pas appel au cerveau et à la mémoire.C'est bien le cerveau qui reçoit les informations afférentes concernant les odeurs. Sauf erreur, il existe des aires olfactives corticales pour l'odorat, en relation avec l'ensemble des fonctions supérieures.C'est bien par comparaison que le cerveau fonctionne : j'aime, ou je n'aime pas... ; tiens, cette odeur ressemble à...; cette odeur ci est plus forte que celle-là, etc.Une odeur réveille la mémoire et permet de renvoyer à un événement, une situation vécue, un lieu, etc.Enfin, la célèbre madeleine de Proust, faisant appel au goût et à l'odeur - la partie postérieure de la bouche en correspondance avec la partie postérieure des fosses nasales analyse goût et odeur - réveille le vécu de son enfance.Les souvenirs véhiculés par les odeurs ne sont-ils pas travaillés dans les ateliers-mémoire destinés aux malades Alzheimer et assimilés ?Le débat est ouvert, mais ceci ne change en rien tout le reste, dont les enfants ont merveilleusement profité.Cordialement, CM.

2.Posté par Yvona Ostojic le 13/06/2006 19:46
A l'attention de Claude MantouxIl y a mauvaise compréhension du petit texte destiné aux parents ; c'est tout le contraire, je confirme bien : le sens de l'odorat est le sens de la mémoire par excellence et son lien avec une partie précise de notre cerveau est non seulement existante, indispensable mais aussi doublement efficace comparé à nos autres sens. ! Son lien avec l'aire corticale en correspondance est direct. Ce n'est pas le cas des autres sens pour lesquels la communication de l'infomation se fait par des centres relais. Il n'y a pas de centre relais entre l'impulsion olfactive et l'aire corticale d'où son extrême efficacité. L'odorat est notre sens certes le plus primitif (stimuli pituito-gonadique chez les animaux) mais extraordinaire par sa stimulation directe de l'aire corticale dédiée aux souvenirs. C'est pour cela que c'est un voyage dans immédiat dans l'espace-temps.Son language fonctionne par associations, nous prenons le vocabulaire des autres sens pour commenter une odeur. L'odorat fonctionne par comparaisons car nous n'avons pas vraiment développé une terminologie qui lui soit propre. L'odorat est justement, pour ma part, un sens passionnant car il communique avec notre cerveau tel un laser. Cette faculté de communication est bien étudiée en aromacologie (jalons de ces études posés il y a fort longtemps à l'universite de Warwick) et utilisée par tous ceux qui se servent de ce sens pour réveiller en nous nos souvenirs ou faire naître certains états psychologiques (effectivement ateliers-mémoire, madeleine ou pommiers en fleurs de Proust, relations odorat-satiété, parfums intelligents...nous en avons parlé en classe).Je suis désolée si vous avez compris le contraire de ce que je voulais dire et suis 100% d'accord avec vous! Bien cordialement. YO.


L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30